Podcasts sur l'histoire

Upshur DD-144 - Histoire

Upshur DD-144 - Histoire

Upshur DD-144

Upshur(Destroyer n° 144 : dp. 1 247 ; 1. 314'4" ; né. 30'111/4" ; dr. 9'1" (moyenne) ; s. 34.61 k., cpl. 113 ; a. 4 4", 2,30-car. mg., 12 21" tt.; cl. Wickes)Upshur (Destroyer No. 144) a été posé le 19 février 1918 à Philadelphie, Pennsylvanie, par les chantiers navals de William Cramp and Sons; lancé le 4 juillet 1918 ; parrainé par Mme Alexander Gustavus Brown, la petite-fille du contre-amiral Upshur, et commandé au Philadelphia Navy Yard le 23 décembre 1918, commandant William V. Tomb. RI, le 20 mai 1919, à destination des Açores pour les eaux du nord de l'Europe. Il est arrivé à Devonport, en Angleterre, le 16 juin et a déménagé à Harwich deux jours plus tard avant de faire escale à Helgoland, en Allemagne, à Copenhague, au Danemark, et dans la ville libre de Elle est finalement revenue, via Harwich et Ponta Delgada, aux États-Unis, arrivant à New York le 22 juillet.Attribuée à la flotte du Pacifique peu après, Upshur a transité par le canal de Panama, bou nd pour San Diego, sa base d'opérations jusqu'au printemps de l'année suivante. Pendant son séjour à San Diego, le navire a mené un entraînement au tir et aux torpilles et des opérations côtières locales. En avril 1920, Upshur est devenu en route et a procédé via Honolulu, Pearl Harbor, Midway et Guam à l'Extrême-Orient, arrivant à Cavite, aux Philippines, le 20 mai. Elle a navigué bientôt pour le devoir sur le Fleuve Yangtze inférieur. À Yochow le 16 juin, les troupes de chef de guerre Chang Ching-yao ont assassiné le missionnaire américain, Guillaume A. Reimert. À Hankow, lorsque l'incident s'est produit, Upshur, agissant sous des ordres urgents, s'est mis en route pour le point chaud le 22, partant avec une telle précipitation que quatre de ses effectifs (un officier et trois hommes de troupe) ont été laissés pour compte. Arrivé à Yochow le 23, Upshur envoya à terre une équipe de débarquement composée d'un officier et de 40 hommes à 18 h 05 le 25 juin pour protéger la mission américaine. Deux jours plus tard, lorsque les tensions locales se sont apaisées, ils ont été réembarqués. Le vapeur Mei Foo de la Standard Oil Company est arrivé à Yochow le 28 et a livré 100 sacs de riz aux réfugiés des environs. Au cours des jours suivants, Upshur a livré cet aliment de base à la mission américaine. Pendant ce temps, le commandant en chef de la flotte asiatique, l'amiral Albert Gleaves, est arrivé à Yochow à E:lliott (Destroyer n° 146) pour observer la situation locale. Finalement, le responsable chinois incriminé, Chang Ching-yao, a été démis de ses fonctions et le ministère chinois des Affaires étrangères, alors qu'il enquêtait sur l'incident, a exprimé ses profonds regrets. Upshur est restée sur le Yangtsé jusqu'au 9 juillet, date à laquelle elle a repris ses opérations de routine. et des exercices de torpille. Pour sa tournée sur la rivière, le destroyer a reçu des éloges dans le rapport annuel du secrétaire de la Marine, noté comme étant « particulièrement utile pour établir des communications radio le long de la rivière. » Upshur a mené des exercices dans les îles Philippines en hiver et dans les eaux chinoises, au large de Chefoo, en été, avec plus de formation et des croisières « montrant le drapeau » entre les deux. Au cours de sa tournée dans la flotte asiatique, Upshur a été reclassé DD-144 le 17 juillet 1920. Après avoir terminé sa mission en Extrême-Orient au début de 1922, le destroyer est revenu sur la côte ouest au printemps et a été désarmé à San Diego le 15 Mai 1922 et mis en réserve. Recommandé le 2 juin 1930, le Lt. Comdr. Morton L. Deyo aux commandes, Upshur a opéré avec la Battle Fleet and Scouting Force, d'abord sur la côte ouest et plus tard sur l'est, jusqu'à sa mise hors service le 22 décembre 1936 à Philadelphie. Elle a été amarrée dans le Philadelphia Navy Yard jusqu'à l'automne 1939. Peu de temps après le déclenchement de la guerre en Pologne en septembre 1939, le président Roosevelt a déclaré la neutralité des États-Unis et a ordonné l'établissement d'une patrouille de neutralité au large de la côte est et de la côte du golfe. le 5 septembre. Pour augmenter les navires affectés en premier lieu à cette tâche, la Marine a commencé la réactivation de 77 mouilleurs de mines légers et destroyers. En conséquence, Upshur est revenu en service à Philadelphie le 4 octobre un peu plus d'un mois après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne. Attaché à l'Escadron de l'Atlantique de la United StatesFleet, Upshur a entrecoupé ses évolutions d'entraînement de routine - pratiques de combat, exercices de torpilles et manœuvres tactiques - avec des patrouilles protégeant les côtes neutres de l'Amérique le long des côtes de l'Atlantique et du golfe. La routine d'Upshur a été brièvement interrompue en décembre 1939. Sur le 13, le navire à vapeur Columbus de la Lloyd Line de l'Allemagne du Nord s'est échappé de Vera Cruz, au Mexique, pour tenter d'atteindre l'Allemagne et de passer à travers le blocus britannique. Elle n'avait pas compté avec la Neutrality Patrol, cependant, qui a constamment suivi le paquebot à partir du moment où elle s'est levée du port mexicain. Upshur a participé au suivi et au reporting du steamer, le 13ème plus grand navire à vapeur marchand au monde. Columbus a finalement rencontré sa perte le 19 décembre; il s'est sabordé face au destroyer britannique HMS Hyperion. Le croiseur américain Tuscaloosa (CA-37), debout à proximité, a sauvé l'équipage de Colomb. La chute rapide de la France au printemps 1940 a alarmé l'hémisphère occidental que les possessions françaises aux Antilles pourraient tomber aux mains des Allemands. Les planificateurs américains ont rapidement élaboré des plans d'urgence pour prendre ces îles par la force si nécessaire. Dans le cas d'une telle invasion, Upshur et ses sœurs de l'escadron de destroyers 30 devaient contrôler la contre-batterie et le groupe d'appui aux tirs construits autour du Texas (BB-35), de Vincennes (CA-44) et de Chester (CA-27). . Heureusement pour la France et les États-Unis, une diplomatie habile a évité un tel fléchissement des muscles navals de l'Amérique ; et la crise s'est atténuée à l'automne 1940. Entre les missions de patrouille de neutralité de routine et l'entraînement, Upshur a été appelé à effectuer une mission d'escorte spéciale. Le 23 décembre 1940, le croiseur lourd Tuscaloosa quitte Norfolk avec William D. Leahy, ambassadeur à Vichy en France, et sa femme, embarqués, à destination de Lisbonne, Portugal. Upshur et le nouveau destroyer Madison (DD-425) ont escorté le croiseur lourd, jusqu'à ce qu'ils soient détachés le jour de Noël pour retourner à Norfolk tandis que le croiseur a poursuivi, sans escorte, sa mission diplomatique. En mars 1941, la Force de soutien a été établie pour la flotte des États-Unis, sous le commandement du contre-amiral Arthur LeRoy Bristol. Basé à Narragansett Bay, ce groupe s'est préparé à être affecté aux "mer lointaines" et s'est formé autour des noyaux de Denebola (AD-12), Albemarle (AV-5), Belknap (AVD8) et George E. Badger (AVD-3 ). Quatre escadrons d'avions de patrouille et trois escadrons de destroyers, le dernier incluant Upshur, ont complété la force de soutien. Au cours des mois suivants, Upshur a opéré alternativement à partir d'Argentia; Newport, R.I. ; Crême Philadelphia; Narragansett Bay, Boston, et Reykjavik, Islande, après son occupation par les États-Unis cet été-là. Le 11 septembre, le destroyer a quitté Argentia, à destination d'un rendez-vous avec un convoi en partance pour les îles britanniques. mer d'Halifax en Nouvelle-Écosse, escorté localement par des unités canadiennes. Le 1er septembre, à environ 150 milles d'Argentia, le groupe d'escorte américain du capitaine Deyo, qui comprenait Upshur, rencontra le convoi britannique. Les jours qui ont suivi, les cinq destroyers américains ont guidé le convoi vers le « Mid-Ocean Meeting Point » (MOMP). Upshur a fumé du côté bâbord du convoi, à 500 à 2 000 mètres, recherchant avec son équipement de sonorisation sur un secteur à 30 degrés pendant la journée et patrouillant de 500 à 1 000 mètres la nuit. Les Américains ont amené le convoi en toute sécurité au MOMP, où des navires britanniques, deux destroyers et quatre corvettes, ont récupéré les navires à destination de l'Angleterre. Les cinq destroyers américains convoyèrent ensuite la section du convoi à destination de l'Islande vers Reykjavik. Ce convoi a été le premier assisté par la marine des États-Unis dans la bataille de l'Atlantique. Cette mission s'est avérée n'être que le début des opérations d'escorte américaines avant l'entrée officielle des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, en tant que navires de la Force de soutien. escorté 14 convois entre le 16 septembre et le 30 octobre. Au fil des mois, les affrontements entre les navires de guerre américains et les sous-marins allemands ont augmenté en fréquence et en intensité. Kearny (DD-432) est endommagé par une torpille allemande le 17 octobre, et Salinas (AO-19) subit un sort similaire le 30. Le lendemain, Reuben James (DD-145) est coulé par le U-55~. Au cours de la période qui a suivi du 1er novembre au 7 décembre 1941, les destroyers de la Force de soutien ont effectué sept missions de convoi aller-retour en accompagnant 14 convois composés de quelque 550 navires à travers l'Atlantique Nord. , il a toujours existé les difficultés posées par la météo de l'Atlantique Nord. Des vents froids mordants et une mer déchaînée se sont combinés pour rendre la vie misérable à bord des destroyers plus anciens comme l'Upshur. Les dommages causés par les tempêtes forçaient souvent les navires à rentrer au port pour des réparations, et les fortes concentrations de glace formées par les fortes embruns et les températures froides augmentaient souvent dangereusement la charge supérieure d'un navire. Les dommages infligés par le Neptune ont souvent modifié les horaires des destroyers d'escorte, laissant très peu de temps pour se reposer et se rééquiper au port avant d'avoir à repartir pour une autre mission ardue de convoi. les convois bénéficiaient parfois de brouillards qui masquaient leur présence aux regards indiscrets des périscopes des sous-marins. Tout en donnant parfois aux forces amies plus que quelques moments d'anxiété, le temps a également donné à l'ennemi un moment tout aussi difficile. Au cours de la période suivant l'entrée en guerre des Américains à grande échelle avec l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941 et jusqu'à la mi-février 1942, les destroyers de la Force de soutien ont escorté une douzaine de convois dans chaque direction à travers l'Atlantique - 750 navires en comparaison sécurité. Dans la nuit du 4 février 1942, Upshur quitta Londonderry, en Irlande du Nord, en compagnie de Gleaves (DD-423), Dallas (DD-199), Roper (DD147) et du garde-côte de classe "Secretary" Bingham . Tout au long de la journée du 5, les navires ont chassé un sous-marin dont les intentions semblaient être de suivre les Américains jusqu'à leur mission de convoi sortant. À sept reprises, les destroyers et le garde-côte ont attaqué le sous-marin, larguant 30 grenades sous-marines, mais n'ont pas pu « tuer » le submersible insaisissable. 30 navires marchands, les accompagnant dans les mers hivernales. Les guetteurs d'Upshur ont repéré un sous-marin courant à la surface à deux milles et l'ont poursuivi, mais les guetteurs allemands étaient vigilants et le sous-marin a été submergé avant qu'Upshur ne puisse attaquer. Pendant deux heures, Upshur et Bingham ont parcouru la zone, larguant 15 grenades sous-marines avant ils retournèrent à leurs postes. Upshur n'était pas plus tôt revenu à la station qu'elle a de nouveau repéré le sous-marin à environ 1000 mètres. Accélérant jusqu'à la vitesse de flanc, le flush-decker s'est dirigé vers l'ennemi, seulement pour que le sous-marin submerge à nouveau hors de vue. Upshur a tiré deux coups de son canon de 3 pouces avant, les deux obus éclaboussant autour de la tourelle de commandement de l'ennemi qui disparaissait. Gleaves est bientôt arrivé sur les lieux et a aidé Upshur à rechercher le bateau U. Aucun navire n'a pu entrer en contact avec l'ennemi ce jour-là ni le lendemain, mais ils ont réussi à empêcher le submersible allemand d'entrer en contact avec le convoi et ont réussi à amener toutes leurs charges en toute sécurité au port. Au cours des deux années qui ont suivi, Upshur a opéré sur des missions d'escorte de convois avec la Flotte de l'Atlantique. Ses fonctions l'ont emmenée de la côte est des États-Unis à l'embouchure de la mer Méditerranée, des climats inhospitaliers de l'Atlantique Nord aux Caraïbes tropicales. Alors que les Alliés prenaient lentement le dessus dans la bataille de l'Atlantique, des destroyers plus récents et plus modernes ont remplacé les vieillissants flush-deckers comme escortes de convoi de première ligne. Tout au long de 1944, Upshur a opéré entre Norfolk, Virginie, et Quonset Point, R.I., servant de garde d'avion et de navire cible lors des essais de qualification pour les porte-avions. Durant cette période, elle a travaillé successivement avec Kasaan Bag (CVE-69)Ranger (CV-4),Mission Bay (CVE-69),Tulagi (CVE72), Tripoli (CVE-64), Wake Island (CVE-65), Prince William (CVE-31) et Salomon (CVE-67). Reclassé comme auxiliaire divers, AG-103, le 3 juin 1945, Upshur assurait la garde d'avions pour le nouveau porte-avions de classe Essex Lake Champlain (CV-39) lorsque le Japon capitula le 15 août, mettant fin à la guerre dans le Pacifique.Déclassé à Norfolk, Virginie, le 2 novembre 1946, Upshur a été rayé de la liste de la Marine le 11 novembre; a été vendue à la Northern Metals Co. de Philadelphie le 26 septembre 1947; et a été mis au rebut en avril 1948.


Upshur DD-144 - Histoire

L'USS Upshur, un destroyer de classe Wickes de 1090 tonnes construit à Philadelphie, en Pennsylvanie, a été mis en service en décembre 1918. Il a opéré dans l'ouest de l'Atlantique pendant plusieurs mois et, en mai 1919, était stationné le long de la route empruntée par les hydravions "NC" de la Marine. lors de leur tentative de survol de l'océan Atlantique. Upshur a passé les deux mois suivants dans les eaux du nord de l'Europe, puis a été transféré sur la côte du Pacifique. Désigné DD-144 en juillet 1920, le destroyer passa la majeure partie de cette année et toute l'année 1921 en tant qu'unité de la flotte asiatique. Il fut désarmé en mai 1922, peu de temps après son retour aux États-Unis, et désarmé à San Diego, en Californie.

Remis en service en juin 1930, l'Upshur a servi à la fois dans le Pacifique et dans l'Atlantique avant d'être à nouveau désarmé en décembre 1936, cette fois à Philadelphie, en Pennsylvanie. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en Europe l'a rappelée au service actif en octobre 1939. En tant qu'unité de la Neutrality Patrol, elle a opéré dans l'Atlantique et le golfe du Mexique, puis dans l'Atlantique nord où elle a commencé des missions d'escorte de convois en septembre. 1941. Ce travail est devenu de plus en plus intense au cours des trois mois suivants, alors que les relations entre les États-Unis et l'Allemagne hitlérienne se sont rapidement détériorées en un état de guerre non déclarée.

Les fonctions de convoi atlantique d'Upshur ont continué pendant plus de deux ans après que les États-Unis sont officiellement entrés dans le conflit en décembre 1941. Avec de nouvelles escortes disponibles en 1944, elle a été réaffectée pour fournir des services de garde d'avion et de cible pour les nouveaux porte-avions. Redésigné AG-103 en juin 1945, peu avant la fin de la guerre, l'Upshur est désarmé début novembre 1945 et bientôt rayé de la liste des navires de la marine. Elle est vendue à la casse en septembre 1947.

Cette page présente toutes les opinions que nous avons concernant l'USS Upshur (Destroyer # 144, plus tard DD-144 et AG-103).

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

À Guantanamo Bay, Cuba, vers 1931-1932.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 80 Ko 740 x 600 pixels

À Guantanamo Bay, Cuba, vers 1931.
Le croiseur lourd en arrière-plan est l'une des versions phares de la classe Northampton, soit Chicago (CA-29), Houston (CA-30) ou Augusta (CA-31). Le bateau à l'extrême droite du premier plan provient de l'USS Northampton (CA-26).

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 100 Ko 740 x 600 pixels

Photographié dans les années 1930.

Avec l'aimable autorisation de Donald M. McPherson, 1969.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 47 Ko 740 x 500 pixels

USS Upshur (DD-144)
et
USS Tarbell (DD-142)

Amarré au port, à la fin des années 1930.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 83 Ko 600 x 765 pixels

Photographié vers 1940-1941.
Notez les câbles de démagnétisation installés à l'extérieur de sa coque, juste en dessous du niveau du pont principal.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 65 Ko 740 x 610 pixels

Les officiers et l'équipage posent à côté de leur navire, vers la fin de 1918.
Notez le radeau de sauvetage à côté de la superstructure avant d'Upshur, et le canon anti-aérien 3"/23 à côté de sa cheminée avant.

Avec l'aimable autorisation de la Fondation historique navale, 1972.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 118 Ko 740 x 450 pixels

Vol transatlantique de l'avion "NC", mai 1919

Schéma de la troisième étape du vol des avions NC-1, NC-3 et NC-4, entre Trepassy Bay, Terre-Neuve, et les Açores, du 16 au 20 mai 1919. Il montre également les positions des 21 US Des destroyers de la marine stationnés le long du chemin.
Imprimé par Matthews-Northrup Works, Buffalo, New York.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 109 Ko 900 x 605 pixels

Treizième division de destroyers

Officiers et équipages à bord de leurs navires dans le port de San Diego, en Californie, le 6 décembre 1919. Des signaleurs envoient des messages sémaphores du haut des ponts des navires.
Photographie panoramique par O.A. Tunnell, bâtiment du temple maçonnique, San Diego.
Les navires présents sont (de gauche à droite) : Upshur (Destroyer # 144), Greer (Destroyer # 145), Elliot (Destroyer # 146), Aaron Ward (Destroyer # 132), Buchanan (Destroyer # 131) et Philip (Destroyer # 76).

Don du capitaine W.D. Puleston, USN (retraité), 1965.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 107 Ko 1200 x 275 pixels

Destroyers désarmés à San Diego, Californie

Fait partie des deux flottes de 150 destroyers de la Première Guerre mondiale qui ont été désarmés dans les années 1920 à San Diego et à Philadelphie, en Pennsylvanie.
Cette vue, datée du 3 octobre 1928, a été prise du mât de misaine "crow's nest" de l'un des destroyers, montre l'USS Tattnall (DD-125) à la tête du nid au centre, et l'USS Upshur (DD-144) à la tête du nid à bonne distance.
Notez les chapeaux placés sur les cheminées de ces navires.

Avec l'aimable autorisation du Musée maritime de San Francisco, San Francisco, Californie, 1969.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 123 Ko 740 x 620 pixels

"Red Lead Row", Base de destroyers de San Diego, Californie

Photographié à la fin de 1922, avec au moins 65 destroyers amarrés là-bas. Plusieurs des navires présents sont identifiés sur la photo # NH 42539 (légende complète).

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 159 Ko 740 x 515 pixels

En plus des vues référencées ci-dessus, les Archives nationales semblent détenir au moins une autre photographie de l'USS Upshur (DD-144). La liste suivante décrit cette image :

L'image ci-dessous n'est PAS dans les collections du Naval Historical Center.
N'essayez PAS de l'obtenir en utilisant les procédures décrites dans notre page "Comment obtenir des reproductions photographiques".


Des reproductions de cette image doivent être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales pour les images non détenues par le Centre historique naval.


Juste après avoir rejoint le convoi ON-63 en septembre 1941, l'Upshur a voyagé vers le sud avec plus de 40 navires commerciaux, escortant les navires à travers les mers dangereuses remplies de sous-marins. Les éclaireurs de l'USS Upshur ont identifié un sous-marin allemand, naviguant à la surface de l'eau, à environ trois milles du groupe de navires commerciaux. L'USS Upshur a commencé à poursuivre le sous-marin, mais l'équipage allemand à bord du sous-marin avait repéré le navire de guerre et le sous-marin a plongé et s'est échappé.

L'USS Upshur et l'USS Ingham ont patrouillé dans la région de l'Atlantique, dispersant 30 charges explosives avant de faire demi-tour et de rejoindre le convoi. L'USS Upshur a de nouveau repéré le sous-marin allemand à seulement mille mètres des navires commerciaux. Accélérant à sa vitesse maximale, le navire s'est avancé à portée de tir du sous-marin insaisissable, le navire a déclenché un barrage de tirs, mais le sous-marin a de nouveau pu plonger et s'éloigner sans être endommagé. Heureusement, les navires marchands ont pu livrer leurs marchandises à plusieurs nations européennes de la région. Au cours des vingt mois suivants, l'Upshur s'acquitta de ses fonctions et escorta plusieurs navires marchands à travers l'Atlantique déchiré par la guerre. Elle a également été envoyée aussi loin que la mer Méditerranée et a servi de navire d'escorte principal impliquant des convois dans la mer des Caraïbes. L'Upshur a continué à exercer des fonctions côté État en Virginie et au Rhode Island, opérant comme navire d'escorte d'avions et utilisé comme navire cible lors de missions d'entraînement pour les porte-avions dans la région. Le navire a été reclassé AG-103 et escortait des avions pour l'USS Lake Champlain lorsque les Japonais se sont rendus, mettant ainsi fin à la guerre. Le navire a été vendu en 1947 à une entreprise de recyclage à Philadelphie et mis au rebut un an plus tard. L'amiante dans les navires de la marine

Bien qu'ils soient une composante essentielle de la flotte navale, en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale, les destroyers navals présentent également un risque sanitaire durable pour les soldats qui y servent. Malheureusement, les produits contenant de l'amiante étaient courants, en particulier sur les navires plus anciens, en raison de la haute résistance du matériau à la chaleur et au feu. Malgré sa valeur en tant qu'isolant, l'apport en fibres d'amiante peut entraîner plusieurs conséquences graves pour la santé, notamment le mésothéliome, un cancer dévastateur sans remède. Les militaires actuels et anciens qui sont entrés en contact avec ces navires devraient consulter immédiatement un médecin afin de détecter les conséquences possibles sur la santé associées à l'exposition à l'amiante.


Upshur DD-144 - Histoire

En raison du Coronavirus, la réunion 2020 a été annulée et reportée du 25 au 29 octobre 2021 à Myrtle Beach. Veuillez marquer vos calendriers et prévoyez d'assister à la réunion finale.

Lire le message du président Paul Ratcliffe
L'Association cessera ses activités après la réunion finale, qui se tiendra du 25 au 29 octobre 2021 à Myrtle Beach, SC.

L'Association cessera ses activités après la réunion finale qui se tiendra à Myrtle Beach, SC en octobre 2021.

Bienvenue sur le site de l'USS Bristol DD857. Ce site a été créé pour partager son histoire avec les camarades de bord et d'autres personnes susceptibles d'être intéressées.

L'USS Bristol Veterans Association a été formée en 1998 par plusieurs hommes qui avaient servi sur le Bristol. Leur objectif était de rassembler les camarades qui avaient servi à son bord depuis sa mise en service en 1945 jusqu'à sa mise hors service en 1969.

Au cours des 22 années d'existence de l'Association, le nombre de membres est passé de 124 en 1998 à un pic de 291 en 2007 à 130 aujourd'hui. L'âge des membres va aujourd'hui de 69 à 99 ans. Il y a eu sept présidents, dont notre président actuel, Paul Ratcliffe, qui est en poste depuis 2013.

Les réunions annuelles ont été des occasions très heureuses. Ils ont réuni des camarades de bord qui ne s'étaient pas vus depuis 40 ans ou plus et leur ont permis de se connecter avec d'autres qui ont servi avant ou après eux. La camaraderie va nous manquer.

Nous vous invitons à prendre le temps d'examiner notre site Web et la richesse de l'information et de l'histoire qu'il contient. Ce qui suit met en évidence une partie du contenu sous les différents onglets.

L'HISTOIRE

Il y a plusieurs sections ici mais un intérêt particulier serait l'onglet « Album photo » qui vous amènera à des photos regroupées par années 1945-49, 1950 -54, 1955 -1959 et les années 1960. De l'occupation du Japon en 1945 à la traversée de l'équateur, en passant par les nombreuses croisières que le navire a effectuées au cours des 20 années suivantes.

EN MÉMORIUM

Cette section rend hommage à tous les compagnons de bord dont nous savons qu'ils sont décédés depuis la création de l'Association en 1998. Si vous connaissez des compagnons de bord qui sont décédés et ne figurent pas sur la liste, veuillez nous en informer en utilisant l'onglet « Nous contacter ».

MEMBRES

Tous les membres actuels de l'association sont répertoriés. Les membres sont répertoriés par nom et années de service. La page est conçue pour vous permettre de visualiser les noms par ordre alphabétique ou par années de service. Cliquez simplement sur « Trier par nom » ou « Trier par années de service »

LETTRE D'INFORMATION

Les newsletters trimestrielles depuis l'été 2019 sont stockées ici.

RÉUNIONS

La réunion annuelle est le point culminant de l'année. Les matelots se réunissent pour s'amuser pendant plusieurs jours en se remémorant les moments forts de leur séjour à bord du Bristol. De vieilles amitiés se renouvellent et de nouvelles se nouent. Les HISTOIRES DE MER deviennent de plus en plus excitantes au fil des années. Notre propre Duane Haugan produit lui-même le livre des retrouvailles depuis de nombreuses années.

Pour voir une liste des publications récentes et des mises à jour, cliquez ici : Quoi de neuf

Cette page est protégée par les droits d'auteur, conçue, construite et maintenue par Fast Web Now.
&copier Copyright 2021 par Fast Web Now.


Fichier:USS Upshur (DD-144) en cours, vers 1940-1941 (NH 99132).jpg

Cliquez sur une date/heure pour afficher le fichier tel qu'il apparaissait à ce moment-là.

Date/HeureLa vignetteDimensionsUtilisateurCommenter
courant03:53, 25 juillet 2006740 × 586 (61 Ko) Dcoetzee (discussion | contributions) Barre de légende recadrée sans perte en haut
17:34, 11 décembre 2004 />740 × 610 (65 Ko) Jinian (discuter | contributions) <> http://www.history.navy.mil/photos/sh-usn/usnsh-u/dd144.htm

Vous ne pouvez pas écraser ce fichier.


Contenu

1919–1922

Après mise au point et aménagement, Upshur a quitté Newport, Rhode Island, le 20 mai 1919, à destination des Açores pour les eaux nord-européennes. Elle est arrivée à Devonport, en Angleterre, le 16 juin et s'est déplacée à Harwich deux jours plus tard avant de faire escale par la suite à Heligoland, en Allemagne, à Copenhague, au Danemark et dans la ville libre de Dantzig. Elle est finalement revenue, via Harwich et Ponta Delgada, aux États-Unis, en arrivant à New York le 22 juillet.

Affecté à la flotte du Pacifique peu après, Upshur transité par le Canal de Panama, à destination de San Diego, sa base d'opérations jusqu'au printemps de l'année suivante. Pendant son séjour à San Diego, le navire a mené une formation au tir et aux torpilles et des opérations côtières locales. En avril 1920, Upshur est devenu en route et a procédé via Honolulu, Pearl Harbor, Midway et Guam à l'Extrême-Orient, en arrivant à Cavite, aux Philippines, le 20 mai. Elle a navigué bientôt pour le devoir sur le Fleuve Yangtze inférieur dans le cadre de la Patrouille de Fleuve Yangtze.

À Yochow, le 16 juin, les troupes du chef de guerre Chang Ching-yao exécutèrent le missionnaire américain William A. Reimert. A Hankow lorsque l'incident s'est produit, Upshur, agissant sous des ordres urgents, se mit en route pour le point chaud le 22, partant avec une telle précipitation que quatre de ses effectifs (un officier et trois hommes de troupe) ont été laissés pour compte. Arrivé à Yochow le 23, Upshur envoyé à terre une équipe de débarquement d'un officier et de 40 hommes à 18 h 05 le 25 juin pour protéger la mission américaine. Deux jours plus tard, lorsque les tensions locales se sont apaisées, ils ont été réembarqués.

Le bateau à vapeur de la Standard Oil Company Mei Foo est arrivé à Yochow le 28 et a livré 100 sacs de riz aux réfugiés des environs. Au cours des jours suivants, Upshur livré cet aliment de base à la mission américaine. Pendant ce temps, le commandant en chef de la flotte asiatique, l'amiral Albert Cleaves, est arrivé à Yochow en Elliot pour observer la situation locale. Finalement, le responsable chinois incriminé, Chang Ching-yao, a été démis de ses fonctions et le ministère chinois des Affaires étrangères, alors qu'il enquêtait sur l'incident, a exprimé ses profonds regrets.

Upshur est resté sur le Yangtze jusqu'au 9 juillet, quand elle a repris des opérations de routine—des pratiques de cible et des exercices de torpille. Pour sa tournée sur la rivière, le destroyer a reçu des éloges dans le rapport annuel du secrétaire de la Marine, noté comme étant « particulièrement utile pour établir une communication radio le long de la rivière ».

Upshur a mené des exercices dans les îles philippines en hiver et dans les eaux chinoises, au large de Chefoo, en été, avec plus d'entraînement et des croisières « montrant le drapeau » entre les deux. Au cours de sa tournée dans la flotte asiatique, Upshur a été reclassé DD-144 le 17 juillet 1920. Après avoir terminé son affectation en Extrême-Orient au début de 1922, le destroyer est revenu sur la côte ouest au printemps et a été désarmé à San Diego le 15 mai 1922 et placé en réserve.

1923–1941

Remis en service le 2 juin 1930, capitaine de corvette Morton L. Deyo aux commandes, Upshur exploité avec la Battle Fleet and Scouting Force, d'abord sur la côte ouest et plus tard sur l'est, jusqu'à sa mise hors service le 22 décembre 1936 à Philadelphie. Il est amarré au Philadelphia Navy Yard jusqu'à l'automne 1939.

Peu de temps après le déclenchement de la guerre en Pologne en septembre 1939, le président Roosevelt a déclaré la neutralité des États-Unis et a ordonné l'établissement d'une patrouille de neutralité au large de la côte est et de la côte du golfe le 5 septembre. Pour augmenter les navires affectés en premier lieu à cette tâche, la Marine a commencé la réactivation de 77 mouilleurs de mines légers et destroyers. Par conséquent, Upshur reprend ses fonctions à Philadelphie le 4 octobre, un peu plus d'un mois après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne. Attaché à l'Escadron Atlantique de la Flotte des États-Unis, Upshur entrecoupé ses évolutions d'entraînement de routine - exercices de combat, exercices de torpilles et manœuvres tactiques - avec des patrouilles protégeant les côtes neutres de l'Amérique le long des côtes de l'Atlantique et du golfe.

Upshur La routine a été brièvement interrompue en décembre 1939. Le 13, le navire à vapeur de la Lloyd Line de l'Allemagne du Nord Colomb s'est échappé de Veracruz, au Mexique, pour tenter d'atteindre l'Allemagne et de passer à travers le blocus britannique. Elle n'avait pas compté avec la Neutrality Patrol, cependant, qui a constamment suivi le paquebot à partir du moment où elle s'est levée du port mexicain. Upshur participé au suivi et à la déclaration du paquebot, le 13e plus grand navire à vapeur marchand au monde. Colomb a finalement rencontré sa perte le 19 décembre, elle a été sabordée lorsqu'elle a été confrontée à un destroyer britannique Hypérion. Croiseur Tuscaloosa, debout à proximité, a sauvé le Colomb équipage.

La chute rapide de la France au printemps 1940 a alarmé l'hémisphère occidental que les possessions françaises aux Antilles pourraient tomber aux mains des Allemands. Les planificateurs américains ont élaboré des plans d'urgence pour prendre ces îles par la force si nécessaire. En cas d'une telle invasion, Upshur et ses sœurs du Destroyer Squadron 30 devaient contrôler le groupe de contre-batterie et de soutien aux tirs construit autour de Texas, Vincennes, et Chester. La crise s'apaise à l'automne 1940.

Entre les missions de routine des patrouilles de neutralité et l'entraînement, Upshur a été appelé à effectuer une mission d'escorte spéciale. Le 23 décembre 1940, le croiseur lourd Tuscaloosa a quitté Norfolk avec William D. Leahy, ambassadeur à Vichy France, et sa femme, embarqué, à destination de Lisbonne, Portugal. Upshur et Madison escorté le croiseur lourd, jusqu'à ce qu'ils soient détachés le jour de Noël pour retourner à Norfolk tandis que le croiseur continuait, sans escorte, sa mission diplomatique.

En mars 1941, la Force de soutien a été créée pour la flotte américaine, sous le commandement du contre-amiral Arthur LeRoy Bristol. Basé à Narragansett Bay, ce groupe s'est préparé à être affecté aux « mers lointaines » et s'est formé autour de Denebola, Albemarle, Belknap, et George E. Badger. Quatre escadrons d'avions de patrouille et trois escadrons de destroyers, le dernier comprenant Upshur-complété de la Force de soutien.

Au cours des mois suivants, Upshur exploité alternativement à partir de NS Argentia, Terre-Neuve Newport, Rhode Island Philadelphie Narragansett Bay Boston et Reykjavík, Islande, après son occupation par les États-Unis cet été-là. Le 11 septembre, le destroyer a quitté Argentia, à destination d'un rendez-vous avec un convoi en partance pour les îles britanniques.

Cinq jours plus tard, un convoi de 50 navires marchands de nationalité britannique et alliée, classé HX-150, prend la mer depuis Halifax (ancienne ville), en Nouvelle-Écosse, escorté localement par des unités canadiennes. Le 17 septembre, à environ 150 miles (240 & 160 km) d'Argentia, le groupe d'escorte américain du capitaine Morton L. Deyo, qui comprenait Upshur, a rencontré le convoi britannique. Les jours qui ont suivi, les cinq destroyers américains ont guidé le convoi vers le « Mid-Ocean Meeting Point » (MOMP). Upshur à vapeur sur le côté bâbord du convoi, 500 à 2 000 yards (500 à 2 000 m) à l'extérieur, recherchant avec son équipement de sonorisation sur un secteur de 30 degrés pendant la journée, et patrouillant de 500 à 1 000 yards (500 à 1 000 m) de nuit . Les Américains ont amené le convoi en toute sécurité au MOMP, où des navires britanniques - deux destroyers et quatre corvettes - ont récupéré les navires à destination de l'Angleterre. Les cinq destroyers américains convoyèrent ensuite la section du convoi à destination de l'Islande à Reykjavík. Ce convoi fut le premier assisté par la marine américaine lors de la bataille de l'Atlantique.

Cette mission s'est avérée n'être que le début des opérations d'escorte américaines avant l'entrée officielle des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, car les navires de la Force de soutien ont escorté 14 convois entre le 16 septembre et le 30 octobre. Au fil des mois, les affrontements entre les navires de guerre américains et les sous-marins allemands ont augmenté en fréquence et en intensité. Kearny a été endommagé par une torpille allemande le 17 octobre, et Salinas connut le même sort le 30. Le lendemain, Ruben James a été coulé par l'Unterseeboot 552. Au cours de la période qui a suivi du 1er novembre au 7 décembre 1941, les destroyers de la Force de soutien ont effectué sept missions de convoi aller-retour en guidant 14 convois composés de quelque 550 navires à travers l'Atlantique Nord.

La Seconde Guerre mondiale

Au cours de la période suivant l'entrée en guerre des Américains à grande échelle avec l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941 et jusqu'à la mi-février 1942, les destroyers de la Force de soutien ont escorté une douzaine de convois dans chaque direction à travers l'Atlantique - 750 navires - en comparaison sécurité.

Dans la nuit du 4 février 1942, Upshur a quitté le port de Londonderry, en Irlande du Nord, en compagnie de Gleaves, Dallas, Roper, et le garde-côte de classe "Secrétaire" Ingham. Tout au long de la journée du 5, les navires ont chassé un sous-marin dont les intentions semblaient être de suivre les Américains jusqu'à leur mission de convoi sortant. À sept reprises, les destroyers et le garde-côte ont attaqué le sous-marin, larguant 30 grenades sous-marines, mais n'ont pas pu "tuer" le submersible insaisissable.

Après avoir rendez-vous avec le convoi ON-63 le matin du 7 février, les escortes se sont dirigées vers le sud-ouest avec les 30 navires marchands, les guidant dans les mers hivernales. Upshur les guetteurs ont repéré un sous-marin courant à la surface à deux milles (3 & 160 km) et l'ont poursuivi, mais les guetteurs allemands étaient alertes et le sous-marin a été submergé avant Upshur pourrait attaquer.

Pour deux heures, Upshur et Ingham parcouru la zone, larguant 15 grenades sous-marines avant de retourner à leurs stations. Upshur n'était pas plus tôt revenue à la station qu'elle a de nouveau repéré le sous-marin à 8 000 yards (7,3 & 160 km) plus loin. Accélérant jusqu'à la vitesse de flanc, le flush-decker s'est dirigé vers l'ennemi, seulement pour que le sous-marin submerge à nouveau hors de vue. Upshur a tiré deux coups de son canon avant de 3 pouces (76 & 160 mm) - les deux obus éclaboussant autour de la tourelle de commandement de l'ennemi qui disparaissait. Gleaves bientôt arrivé sur les lieux et assisté Upshur à la recherche du sous-marin. Aucun des deux navires n'a pu entrer en contact avec l'ennemi ce jour-là ni le lendemain, mais ils ont réussi à empêcher le submersible allemand d'entrer en contact avec le convoi et ont réussi à amener toutes leurs charges en toute sécurité au port.

Au cours des deux années suivantes, Upshur a effectué des missions d'escorte de convois avec la Flotte de l'Atlantique. Ses fonctions l'ont emmenée de la côte est des États-Unis à l'embouchure de la mer Méditerranée, des climats inhospitaliers de l'Atlantique Nord aux Caraïbes tropicales.


Upshur DD-144 - Histoire

Dans le Pacifique, les premiers destroyers à embarquer du matériel d'écho étaient des DesDiv 19&rsquos Rathburne, Eaux, Talbot et Bosse tandis que les diplômés de la première classe de sonar à New London ont été affectés à des destroyers Du Pont, Bernadou, Ellis et Cole.

Plaque murale commémorative
Musée national de la guerre du Pacifique,
Fredericksburg, Texas.

Au printemps 1941, les destroyers de la flotte de l'Atlantique (DesLant) étaient engagés dans des opérations de "guerre courte". Le 1er mars, en se préparant aux devoirs d'escorte de convoi, la Marine a organisé une force de soutien d'escorte du nord-est composée de destroyers, d'avions et de navires de soutien. Trois escadrons de destroyers ont été affectés : DesRon 7, composé entièrement de Benson- et Gleaves-class destroyers, et DesRons 30 et 31, tous flush deckers.

Le 27 mai, le jour même où les forces britanniques ont coulé le cuirassé Bismarck, le président Roosevelt a déclaré une « urgence nationale illimitée » et a étendu la patrouille dans les eaux de l'Atlantique Nord et Sud. Le 15 juillet, la morne Argentia, à Terre-Neuve, a été mise en service comme base de la Force de soutien, à partir de laquelle les patrouilles se sont étendues à l'est jusqu'à 30 W.

Le 1er juillet, la première force navale américaine organisée pour le service extérieur se démarque d'Argentia, escortant des Marines pour relever la garnison britannique en Islande. DesDiv 60&rsquos ouvrent la voie sur l'écran extérieur Ellis, Bernadou, Upshur et Léa, avec Sims-classer mâle.

Après l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale à la fin de l'année, les destroyers DesRon 30 ont poursuivi leurs opérations dans l'Atlantique. Plus tard dans l'année, Bernadou, Cole et Dallas ont été modifiés pour des opérations spéciales lors de l'invasion de l'Afrique du Nord en novembre 1942. Tous les trois ont survécu et ont reçu la Presidential Unit Citation pour leurs actions.


Bulletin d'information sur l'éducation et la transition

Cependant, parce que le DD 214 est devenu une pierre de touche pour prouver ses états de service, il a gonflé pour inclure non seulement des informations clés telles que les années de service, le domaine de carrière et le grade, mais aussi les récompenses, l'éducation, les déploiements et les unités d'affectation.

Le formulaire lui-même est une fusion de plus de 30 éléments d'information, tous extraits d'une variété de dossiers du personnel, de transcriptions et d'autres documents provenant de plusieurs bureaux et devant être condensés dans des bases de données de la direction des ressources humaines de chaque service, puis remplis à la main. en ― et dans de nombreux cas, corrigé ― sur une soumission pour un DD 214.

En 2015, alors que le département était engagé depuis environ dix ans dans ses efforts continus pour numériser autant de processus papier que possible, le DoD a commencé à envoyer des informations de service électroniques au département des Anciens Combattants et au Département du travail, deux étapes clés du retour d'un ancien combattant à la vie civile. , tous deux versant des prestations après le congé.

Mais la gamme complète des informations disponibles n'a jamais été nécessaire de leur envoyer, selon un directeur adjoint d'officier et de gestion du personnel enrôlé, ils ont donc obtenu une version tronquée avec toutes les informations nécessaires, comme le grade, les années de service et bientôt.

« Si VA a tout ce dont il a besoin sur vous pour décider de vos prestations, alors de quoi avez-vous vraiment besoin pour les apporter sur un morceau de papier ? » dit Kent Bauer.

Peut-être, a-t-il ajouté, une copie papier du «certificat de libération ou de libération» pourrait être une version abrégée, contenant uniquement les informations dont un ancien combattant aurait besoin pour prouver son service passé, plutôt qu'un historique détaillé de celui-ci.

"En fin de compte, j'aimerais que cela se résume à quelque chose de vraiment utile et succinct pour le membre", a déclaré Bauer.

Mais en même temps, cette liste complète d'informations pourrait être en ligne, où un vétéran pourrait se connecter pour la voir et l'envoyer ou la télécharger s'il y avait des questions sur les affectations, les déploiements ou les récompenses passés.

Il existe des problèmes de confidentialité concernant le fait d'avoir toutes ces données dans un emplacement centralisé en ligne, tout comme il existe des formulaires papier qui circulent.

"Nous voulons comprendre quels seraient les impacts, avec les informations dont nous disposons et la possibilité de les distribuer par voie électronique, contre l'obligation de donner aux gens ce certificat de libération et de protéger leur vie privée", a déclaré Mulcahey.

Le nouveau processus DD 214 ne pouvait s'appliquer qu'aux militaires qui ne sont pas encore séparés. Les anciens combattants actuels conserveront leurs documents existants.

Ainsi, en 2017, le DoD a demandé à Rand d'étudier l'idée, et ils ont publié leurs résultats en mai.

L'une de leurs principales conclusions, selon le rapport, est que le DoD a besoin de nouvelles politiques et processus de gestion des données pour s'assurer que les informations sur un DD 214 sont complètes et exactes.

Rapport : Voici comment amener les unités de réserve au combat plus rapidement

Un nouveau rapport examine à quelle vitesse les forces de réserve peuvent être prêtes à partir.

« Des politiques sont également nécessaires pour déterminer qui peut modifier des données inexactes », ajoute le rapport. «Les personnes interrogées ont signalé que le [Defense Manpower Data Center] modifiait souvent les données du formulaire DD 214 sans transmettre ces modifications aux services, ce qui a créé des problèmes pour les anciens combattants à la recherche de certains avantages. Une politique qui exige que toutes les modifications de données soient apportées au niveau du service pourrait améliorer la précision des données. »

Dans l'ensemble, RAND a recommandé d'utiliser ces commentaires pour modifier le formulaire et mettre à jour la façon dont il est compilé, tout en créant une formation détaillée sur les nouveaux produits, avec une approche progressive de la mise en œuvre.

La prochaine étape, a déclaré Mulcahey, consiste à prendre ces recommandations et à les suivre.

Le département envisage environ trois à cinq ans pour mettre le nouveau DD 214 entièrement en ligne, a déclaré Bauer, ce qui concorde avec les efforts individuels des services pour créer des systèmes intégrés de rémunération et de personnel, où quelque chose comme ce formulaire pourrait être accessible à l'avenir.

À propos de Meghann Myers

Meghann Myers est la chef du bureau du Pentagone au Military Times. Elle couvre les opérations, la politique, le personnel, le leadership et d'autres questions affectant les militaires.


Comté d'Upshur

Le comté d'Upshur est situé dans le nord-est du Texas. Le centre du comté se situe à 32°44' de latitude nord et 94°54' de longitude ouest. Gilmer, le siège du gouvernement, est près du centre du comté, à vingt-trois milles au nord-ouest de Longview. Le comté a été nommé en l'honneur d'Abel Parker Upshur, le secrétaire d'État du président John Tyler. Le comté d'Upshur englobe 587 miles carrés de terres qui s'inclinent progressivement du nord-ouest au sud-est, avec des altitudes allant de 225 à 685 pieds au-dessus du niveau de la mer. Il se trouve dans la région de végétation de Piney Woods et est couvert de prairies de pins à encens, à feuilles courtes, à feuilles longues et à rémanents et de feuillus tels que le chêne, le caryer et l'érable. Les sols de surface généralement sableux, acides et de couleur claire recouvrent des sous-sols marbrés rougeâtres profonds. Le comté d'Upshur chevauche les deux principaux systèmes de drainage du Texas. La partie nord se jette dans le fleuve Mississippi via les ruisseaux Little et Big Cypress, tandis que les eaux des parties sud se jettent dans le golfe du Mexique au moyen de la rivière Sabine, qui forme la frontière sud-ouest du comté. Le comté a un climat subtropical humide et des précipitations annuelles moyennes de 45,74 pouces. Les températures vont d'un minimum moyen de 37°F en janvier à un maximum moyen de 96°F en juillet, la saison de croissance moyenne dure 245 jours. Le comté préhistorique d'Upshur était presque entièrement boisé d'un mélange de pins, d'érables, de gommes douces et noires, de caryer, de bouleau, de frêne et de nombreux types de chênes, comme on en trouve dans les forêts mixtes de pins à feuilles caduques de la région des forêts de l'Est. L'industrie du bois d'œuvre a été une opération majeure depuis les premiers jours de la colonisation, et aucune des forêts vierges de la région n'existe maintenant. Dans les années 1980, plus de la moitié du comté était boisé. Alors que la flore et la faune locales appartiennent généralement aux mélanges communs à la vallée du Mississippi et aux forêts de l'Est, pendant la sécheresse des années 1950, des coureurs de route, des tatous et d'autres espèces de l'ouest du Texas ont migré dans le comté et y sont restés. Les ressources minérales comprennent le pétrole, le gaz naturel, le lignite et le sable industriel.

Des artefacts datant de la période paléo-indienne ont été trouvés dans le comté d'Upshur, indiquant que les humains ont vécu dans la région pendant peut-être 10 000 à 12 000 ans. Des groupes d'Indiens caddoens vivaient dans la région à la fin de la période préhistorique (il y a 1 150 à 250 ans), mais dans les années 1690, la plupart des Caddoans avaient disparu, probablement victimes d'épidémies. Dans les années 1820 et 1830, les Cherokees avaient traversé la région alors qu'ils voyageaient de l'Oklahoma vers Nacogdoches en utilisant la route appelée Cherokee Trace. By 1839, when the Cherokees were expelled from Texas, the area that is now Upshur County was at the intersection of two early immigration routes: the Cherokee Trace and the Jefferson-Dallas Road, which ran across the northern portion of the area. The first settler within the limits of modern Upshur County was probably Isaac Moody, who settled on the Cherokee Trace near West Mountain in 1836. The area that is now Upshur County was originally part of Nacogdoches County and later was incorporated into Harrison County. On April 27, 1846, after Texas was admitted to the Union, the first legislature of the state of Texas established Upshur County at that time the county included the area of present Camp County and part of modern Gregg County. On May 1, 1848, the county's voters chose the location for Gilmer, the county seat, and in August the sale of blocks and lots in the new town began. Some of the earliest residents had been participants in the Regulator-Moderator War. John Hamilton McNairy, for example, signed the treaty that ended the war as a representative of the Regulators in 1847 he bought land near Coffeeville and moved to Upshur County. McNairy was elected the first representative from the new county to the Texas legislature. Analysis of the 1850 and 1860 United States Census returns demonstrates that almost equal numbers of Tennesseans and Alabamans moved to the county during its early period. Planters from the Deep South tended to concentrate in the eastern half of the county, using their slaves to open up large tracts of land and to produce cotton. Meanwhile, farmers from the upper south who owned no slaves tended to settle in the western section of the county they operated smaller, self-sustaining family farms and often lived in log cabins. One of the oldest churches in the county, the Enon Baptist Church of the Missionary Baptist Association, was organized on May 13, 1848 in 1849 the Hopewell Methodist Church organized and constructed its first building. Meanwhile other communities had begun to grow, including Ashland, Lafayette, and Shady Grove. By 1850 there were 3,934 people, including 682 slaves, living in Upshur County. According to the agricultural census for that year, local farmers produced 31,000 bushels of corn, 673 400-pound bales of cotton, and 1,061 pounds of tobacco, along with smaller amounts of wheat, rice, and oats. As the county grew and prospered, new social institutions evolved, and by the mid-1850s schools such as the Gilmer Masonic Female Institute, the Murray Institute, and the Gilmer Male Academy had been established. By 1860 the population had increased to 10,645, including 3,794 slaves. That year 404,000 bushels of corn and 8,000 bales of cotton were produced, and 11,000 cattle were also reported in the area. Lumbering was another important part of the local economy, and by the beginning of the Civil War there were ten to twelve water-powered lumber mills operating in the county.

During the Civil War hat and leather factories in Gilmer made clothing for the Confederacy, and new Confederate recruits were trained at Camp Tally, near Coffeeville. Many local men enlisted to support the Confederate cause, and the resultant manpower drain and other disruptions related to the war caused a decline in agricultural production. According to one account about half of the men from the county who left to join Confederate forces during the Civil War never returned those who did found a different county than they remembered. After the war the emancipation of the many slaves in the area made it difficult for many local planters to continue operations, and a number of plantations were abandoned or divided most ex-slaves became sharecroppers, though some acquired land of their own. Production of corn and cotton dropped significantly during and just after the war and remained below prewar levels as late as 1870, when 7,362 bales of cotton were produced in the area. Nevertheless, the population increased somewhat during the 1860s by 1870 there were 12,695 people, including 4,867 Blacks. Blacks briefly held a number of political offices in the county after the Civil War, but by the late 1860s the White majority was again firmly in control, partly because the Ku Klux Klan intimidated Black leaders. Meshack Roberts, for example, moved from Upshur County to Marshall after a Klan beating in 1867 (voir RECONSTRUCTION). Upshur County's economy began to develop more rapidly during the 1870s, especially after railroads tied the region to national markets and encouraged more immigration into the area. On April 7, 1870, O. H. Methvin, Sr., a citizen of the county since at least 1846, sold 100 acres to the Southern Pacific Railroad, which was then building through the county, and in November 1871 the plan for the town of Longview (then in the southeastern corner of Upshur County) was filed. In 1877 the rail link known as the Tyler Tap was built from Tyler to Big Sandy by 1880 the line had become part of the Texas and St. Louis Railway (also known as the Cotton Belt Route) and had been extended to Gilmer and Mount Pleasant. Meanwhile, the railroad construction of the early 1870s had led to a population boom in the southeastern parts of Upshur County, which led to the division of the county. In June 1873 the Texas legislature carved Gregg County out of southern Upshur and northern Rusk counties, and in April 1874 they formed Camp County by lopping off the northern section of Upshur County below the bend in Big Cypress Creek. On January 1, 1877, a newspaper, the Upshur County Democrat, began publication. Although other newspapers had existed briefly in the Gilmer area, this newspaper was the first to become firmly established.

The economy continued to grow during most of the late nineteenth century, as cotton production spread and logging operations intensified. In 1880 the United States census found 10,226 people, including 3,381 Blacks, in Upshur County. The drop in population was caused by the earlier division of the county. The agricultural census for Upshur County that year reported 1,334 farms encompassing more than 211,000 acres and including 59,000 "improved" acres. Local farmers planted 21,000 acres in corn and 19,000 acres in cotton that year. Meanwhile, the lumber industry was also growing, and by 1882 there were eighteen sawmills and many shingle mills in the county. Cotton culture spread to 27,000 acres by 1890 and to 42,000 acres by 1900 during the 1890s yams also began to be an important cash crop for some of the area's farmers. The number of farms in the county increased to 1,763 by 1890 and to 2,711 by 1900. While the county's Black population increased during this period, the number of Whites grew even more quickly, and by 1900 there were 15,266 people, including 4,957 Blacks, living in Upshur County. Immigration to the area by members of the Church of Latter Day Saints helped to diversify the county's population. In the fall of 1897 John and Jim Edgar and their families rode into western Upshur County from Mesa, Arizona. The Edgar brothers bought several square miles of land and laid out the new town of Kelsey, one of the first Mormon communities in the South. The Edgars were rapidly followed by other Mormons, who settled in the neighborhood. In the early twentieth century new railways were built into the county, opening additional areas to development. In 1901 the Texas Southern began to build through the area, and by 1902 it passed through Gilmer to connect Marshall and Winnsboro. After 1909 the line was acquired by the Marshall and East Texas Railroad, dubbed the "Misery and Eternal Torment" line by local wags. The railroad opened the virgin forests in the western part of the county to lumbering operations, and from 1907 to 1917 the county experienced a lumbering boom, especially around Rhonesboro and Rosewood. The last of the virgin forests were cut down during this period. Meanwhile, the Port Bolivar and Iron Ore Railroad, built in 1910, ran north from Longview to open iron deposits in the northeastern part of the county, leading to the establishment of Ore City and the demise of Coffeeville. Cotton cultivation continued to spread. Almost 44,000 acres in Upshur County were planted in cotton in 1910 and 71,000 acres by 1920. Meanwhile, the number of farms in the county rose to 3,313 by 1910 and to 3,690 by 1920. The spread of cotton cultivation, combined with the logging boom, led to a marked increase in the population, and the number of Whites in the Upshur County continued to increase more rapidly than the Black population. The census reported 19,960 people in 1910 and 22,297 (including 6,234 Blacks) by 1920. At least two lynchings of Black men took place during the 1910s.

Upshur County's economy suffered during the 1920s. As the forest areas played out, the Marshall and East Texas Railroad abandoned its tracks in 1923, leaving some towns isolated. Agricultural production also began to decline during this period. Cotton farming continued to expand into the early 1920s, but then fell off due to soil depletion and other problems. During the early 1920s the county's yam fields became infested with sweet potato weevils from 1924 to 1935 the county's entire production was quarantined. One indicator of economic stress, the number of tenant farmers, rose by 30 percent during the 1920s, and by 1930 2,546 of the county's 4,230 farms were operated by tenants. Upshur County's population declined during the decade, dropping to 22,297 by 1930. Among those who left in the 1920s were gospel music singers Virgil Stamps and Frank Stamps. The Stamps brothers had founded the Stamps Music Company (voir STAMPS-BAXTER MUSIC AND PRINTING COMPANY) in Jacksonville in 1924 to publish their music, but in 1928 they moved their company to Dallas. Local cotton farmers encountered even greater hardships during the Great Depression of the 1930s. Low prices, federal crop restrictions, and other problems led to severe reductions in cotton production, and by 1940 only 32,000 acres were planted in the fiber. Hundreds of farmers left the land. Between 1930 and 1940 the number of farms dropped by 20 percent, and by 1940 only 3,412 remained. One bright moment for the farmers occurred in 1935, when the yam quarantine was lifted. In celebration, locals organized the East Texas Yamboree, a fall festival with parades, music, and various contests. The county's agricultural difficulties during the depression were offset to some extent by the discovery of oil in the county. On April 26, 1931, the Mudge Oil Company's J. D. Richardson well No. 1 struck oil, demonstrating that the northern limits of the East Texas oilfield extended into Upshur County. By the end of May twelve wells were in production. Thousands of people moved to the area in search of jobs and other opportunities. In 1938 more than 12,366,000 barrels of oil were produced. In addition to providing jobs and stimulating business, the oil boom provided new revenue to the county by the end of 1937, for example, oil money had helped the county to construct a new white brick courthouse. New Deal programs initiated during the depression also helped to change the way people lived. In July 1938 the Upshur Rural Electric Cooperative turned on the lights for its first 139 members. Primarily because of the oil boom Upshur County's population rose significantly during the 1930s to reach 26,178 by 1940. Petroleum remained an important part of the economy for many years, but production declined during and after the 1940s, dropping to just over 9,000,000 barrels in 1944, to about 6,074,000 barrels in 1948, and to 2,971,000 barrels in 1956. Meanwhile cotton production continued to decline, and farm consolidation and mechanization forced many of the rural inhabitants to search for jobs in metropolitan areas. As a result the population declined for two decades after World War II, dropping to 20,822 by 1950 and to 19,793 by 1960.

After the depletion of the soil by a century of planting cotton and corn, the residents began reforestation of the county after World War II about a million pine seedlings had been planted by the early 1980s, and pine seedlings of the reforestation gradually reached cutting size, first as pulp wood and then as timber. Many worn-out cotton fields became improved pastures, and beef and dairy production increased. In addition, local businessmen began to succeed in their search to diversify the economy. An electrical conduit and fittings plant joined the pottery and the lumber mill in hiring local people some people remained in the county and commuted to jobs in adjoining counties. Oil wells in the southern part of the county began to play out, but in 1964 the discovery of gas near Diana in the Cotton Valley formation added another dimension to the economy. Another postwar trend began in the 1960s, when urban dwellers from other counties began buying second homes in Upshur County and moving there after their retirement. As a result, the population grew to 20,796 by 1970, and by 1980 there were 28,595 people living there. In national elections the voters of Upshur County supported the Democratic candidates in virtually every presidential election between 1880 and 1964 the only exception occurred in 1956. In 1968 the voters supported George Wallace, the candidate of the American Independent Party. The county voted Republican in 1972, 1984, and 1988, and Democratic in 1976, 1980, and 1992. In 1982 almost 24,515,000,000 cubic feet of gas-well gas and 753,000 barrels of crude oil were produced. In the late 1980s, 4,395 of the Upshur County's estimated 32,700 residents were employed in the county, and there were 403 businesses. An additional 13,144 persons lived in the county and commuted to adjoining counties to work. At that time most of the county's $40,000,000 average annual agricultural income was derived from beef and dairy cattle, hogs, and poultry production the county is a leading producer of broilers and dairy products. Peaches, vegetable crops, and hay are the principal crops. Only two sawmills and no cotton gins were operating in Upshur County no commercial cotton producers remained, and most of the corn grown in the county was used for domestic purposes. The principal sawmill produced lumber, treated wood products, and wood chips. With the return of the forest cover, the number of game animals had increased deer hunting had revived in the area, and abundant cover had grown for squirrels, quail, and dove. By 2014 Upshur County's population had grown to 40,354. About 81.1 percent were Anglo, 8.7 percent Hispanic, and 7.4 percent Hispanic. Communities include Gilmer (population, 5,127) the county seat Big Sandy (1,359) East Mountain (804) Gladewater (2,447 in Upshur County, mostly in Gregg County) Ore City (1,160) and Union Grove (365). The International Possum Museum opened in Rhonesboro in the 1980s, and each year on the fourth Saturday in October the museum is "re-opened," and a Possum Queen is crowned with a crown of persimmons. Following the tradition begun in 1935, the East Texas Yamboree is held in Gilmer every October. Activities blend original events like the Queen's Parade and the Old Fiddlers' contest with more contemporary contests such as the Tater Trot with its ten and two kilometer races, the cross country bicycle races called Tour D'Yam, and the selection of the Grand Champion Hog and Steer.


Les références

Brooks, Morgan M. 1934. Pioneer Settlers of the Buckhannon Valley. Master’s Thesis. West Virginia Wesleyan College. Buckhannon, West Virginia.

Cutright, William Bernard. 1977. The History of Upshur County, West Virginia: From its Earliest Exploration and Settlement to the Present Time. Parsons, West Virginia: McClain Printing Company (orig. pub. 1907).

Gilchrist, Joy. 2003. “The Pringle Brothers and the Sycamore Tree.” Internet article. Accessed at: http://www.hackerscreek.com/pringle.htm.

Hardesty, H. H. 1883. Hardesty’s Historical and Geographical Encyclopedia: Special History of the Virginias. NY: H. H. Hardesty and Company Publishers.

Excerpt, “Upshur County, West Virginia.” Accessed on-line at: http://www.conjure.com/GENE/FARNS/hardesty.html. Site maintained by Rowan Fairgrove.

Hornbeck, Betty. 1967. Upshur Brothers of the Blue and the Gray. Parsons, WV: McClain Printing Company.

Phillips, Brad. 1984. The History of Atlas, West Virginia, and Vicinity: Upshur County, 1700s to 1984. Parsons, West Virginia: McClain Printing Company.

Tenney, Noel, Editor. 1993. All About Upshur County: A Bibliography and Resource Guide tothe Published and Unpublished Materials About Upshur County, West Virginia. Buckhannon, West Virginia: Upshur County Historical Society.

Author: Dr. Robert Jay Dilger, Director, Institute for Public Affairs and Professor of Political Science, West Virginia University.


Voir la vidéo: Сборка двигателя д144. (Décembre 2021).