Podcasts sur l'histoire

USS McCook (DD-252 )/ NCSM St. Croix

USS McCook (DD-252 )/ NCSM St. Croix

USS McCook (DD-252 )/ NCSM St. Croix

USS McCook (DD-252)/ NCSM Sainte-Croix était un destroyer de classe Clemson qui a servi avec la Marine royale canadienne dans l'Atlantique et a coulé U-90 et a aidé à couler U-89 avant d'être elle-même coulée par U-305.

Les McCook a été nommé d'après le commandant Roderick S. McCook, qui a participé aux opérations anti-esclavagistes avant la guerre de Sécession, a combattu avec la marine américaine pendant la guerre de Sécession et a commandé les stations des Indes occidentales et asiatiques après la guerre.

Les McCook a été posé le 10 septembre 1918 au Bethlehem Shipbuoidn Corp de Quincy, Mass, lancé le 31 janvier 1919 et mis en service le 30 avril 1919.

Les McCook a eu une très courte carrière aux États-Unis. Elle a rejoint la Force de destroyer de la Flotte de l'Atlantique après son entrée en service et a opéré le long de la côte est. Il a été désarmé à Philadelphie le 30 juin 1922 et n'a pas été remis en service pendant l'entre-deux-guerres.

Elle a été remise en service le 18 décembre 1939 dans le cadre de la réponse américaine au déclenchement de la guerre en Europe. En 1940, il a été choisi pour être l'un des cinquante vieux destroyers transférés en Grande-Bretagne dans le cadre de l'accord sur les destroyers pour les bases. Elle atteint Halifax le 20 septembre 1940 et est transférée sous contrôle britannique le 24 septembre. Le même jour, il est mis en service dans la Marine royale du Canada le 24 septembre 1940.

En tant que NCSM St. Croix (I-81)

Le nouvellement renommé Sainte-Croix est parti pour le Royaume-Uni le 30 novembre 1940, avec le NCSM Sainte-Claire (USS William DD-108) et le NCSM Niagara (USS Thatcher, DD-162). Cependant, le Sainte-Croix a été endommagé par de violentes tempêtes et contraint de rebrousser chemin vers Halifax, tandis que les deux autres ont continué leur route vers la Grande-Bretagne. À un moment donné, il y avait tellement d'inquiétudes à son sujet que les opérations de recherche et de sauvetage ont commencé.

Il a fallu plusieurs mois pour que les dégâts soient réparés, et le Sainte-Croix n'est entré en service au Canada que le 14 mars 1941, lorsqu'il a commencé à effectuer des missions d'escorte et de patrouille dans les eaux canadiennes.

En août 1941, le Sainte-Croix s'est joint à la Newfoundland Escort Force et a été utilisé pour escorter des convois entre St. Johns et Reykjavik. En mai 1942, cette force avait été rebaptisée Mid-Ocean Escort Force, et elle escortait désormais des convois jusqu'à Londonderry. Sa première tâche avec la nouvelle force était d'escorter le convoi SC84 en direction est, qui a quitté New York le 14 mai.

Le 24 juillet 1942, le Sainte-Croix a coulé U-90 avec des grenades sous-marines, après que le sous-marin a attaqué le convoi ON-113. C'était U-90 première mission de combat, et elle a été coulée avant d'avoir obtenu des succès clairs (bien que deux navires marchands aient été coulés le 23 juillet).

Le convoi de retour, ON 127, a eu moins de chance - il a été attaqué par treize sous-marins entre le 10 et le 14 septembre et onze navires marchands et un destroyer ont été coulés.

En février 1943, le Sainte-Croix a été prélevé sur la route transatlantique et affecté à la route de Gibraltar, qui devenait encore plus importante en raison du début de l'opération Torch. Elle a été affectée au Canadian Escort Group No.1 et rattachée au Western Approaches Command.

Le 4 mars 1943, le Sainte-Croix aidé à couler U-87. À l'époque, elle escortait le convoi KMS 10 de Londonderry à Gibraltar et le convoi se trouvait à environ 200 milles de la côte ibérique lorsque le Sainte-Croix et le NCSM Shédiac a coulé le sous-marin.

En juillet 1943, le Sainte-Croix a été affecté aux forces qui devaient opérer contre les sous-marins utilisant les eaux côtières françaises et espagnoles pour entrer dans l'Atlantique. En août, il est retourné au Royaume-Uni depuis Halifax, où il avait subi des réparations, mais sur le chemin du retour, le Canadian Support Group 9 dont il faisait partie a été détaché pour soutenir les convois attaqués.

Le 19 septembre, le Sainte-Croix est entré dans la bataille autour des convois ONS18 et ON2902, qui étaient attaqués par la meute de loups de Leuthen. Au cours de la bataille, les convois ont perdu six navires marchands et trois escortes, dont la Sainte-Croix.

Le 20 septembre, le Sainte-Croix a été touché par une torpille acoustique tirée par U-305, et désactivé. La corvette HMS Polyanthus a coulé lorsqu'elle est montée pour protéger le Démangeaisons efforts de sauvetage. Les Sainte-Croix a été touché par une deuxième torpille environ une heure après la première et a coulé, mais le retard a donné à la plupart de son équipage le temps d'abandonner le navire.

Cinq officiers et soixante-seize matelots ont été sauvés des 147 hommes de la Sainte-Croix, mais un seul de la Polyanthus. Tragiquement le démangeaisons a ensuite été coulé le 22 septembre et seuls trois hommes ont survécu - deux du démangeaisons et un de Sainte-Croix.

Déplacement (standard)

1190t

Déplacement (chargé)

1 308 t

Vitesse de pointe

35 nœuds
35,51 kts à 24 890 shp à 1 107 t à l'essai (Préble)

Moteur

Tubes à engrenages Westinghouse à 2 arbres
4 chaudières
27 000 shp (conception)

Varier

2 500 nm à 20 nœuds (conception)

Longueur

314 pieds 4 pouces

Largeur

30 pieds 10,5 pouces

Armement

Quatre canons de 4 pouces/50
Un pistolet 3 pouces/23 AA
Douze torpilles de 21 pouces dans quatre montures triples
Deux chenilles de grenades sous-marines
Un projecteur de grenade sous-marine Y-Gun

Complément d'équipage

114

Lancé

31 janvier 1919

Commandé

30 avril 1919

Coulé

20 septembre 1943